Les ministres du tourisme de l’Afrique de l’Est veulent un visa touristique unique

Les ministres du tourisme de l’Afrique de l’Est veulent que l’introduction du visa touristique unique East African Community (EAC) soit accélérée.

Ils ont exprimé leur préoccupation lors du Groupe de travail créé pour mener l’étude sur les visas unique touristique de la Communauté, et constaté qu’il prenait trop de temps pour compléter le rapport.

Les ministres qui étaient présents à la réunion qui vient d’achever sa 4ème session du Conseil sectoriel EAC sur le tourisme et la gestion de la faune à Mombasa, au Kenya dirigé les chefs d’offices de tourisme et des chefs de l’immigration pour compléter le rapport de Novembre.

La réunion a en outre ordonné que les cinq Etats partenaires de la CAE impliquent les parties prenantes et de faire des commentaires sur l’étude et les soumettre au Secrétariat pour la compilation.

Le ministre kenyan du Tourisme, Najib Balala a demandé à ses homologues dans les questions de l’EAC afin d’accélérer le processus dans les secteurs de la gestion du tourisme et de la faune visant à renforcer la CAE en tant que destination touristique unique.

Il demande aux États partenaires d’élaborer une stratégie commune de commercialisation pour vendre la région comme destination touristique idéale et a observé que le visa touristique unique n’aiderait seulement à faire de la région une destination touristique en Afrique mais également dans le monde entier.

Balala a ajouté que l’EAC a beaucoup à offrir en termes d’attractions touristiques, de la pittoresque plage de sable blanc de la côte kenyane, à Zanzibar, la célèbre Masai Mara et le Serengeti pour les gorilles de rares du Rwanda et l’Ouganda.

Il a dit à la réunion que les touristes d’aujourd’hui ne sont plus intéressés que par les plages traditionnelles et des safaris, mais chercheent quelque chose de mémorable et souhaitent voyager à travers les frontières.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commentez

Design by JB